Actualités

Chapelle de Villelongue – Musée de la Résistance

Publié le 12 Sep 2018

Laissez-vous parachuter 80 ans en arrière !Créé pour faire perdurer l’Histoire, il est principalement dédié au Maquis Antoine qui opérait dans la région et y trouva refuge sous l’Occupation. En effet, l’ancien hameau de Villelongue était idéalement situé pour accéder à la zone de parachutage de Lucante, à proximité.Ce musée-chapelle rassemble des panneaux explicatifs enrichis de documents d’archive, des armes et objets militaires, le tout sous la coupe protectrice d’un parachute déployé.Un peu d’histoireLa commune de Cabanès recueillit, durant la seconde guerre mondiale, à partir de mai 1944, le Maquis Antoine qui s’établit dans la vallée du Lézert pour opérer sur le Ségala entre Tarn et Aveyron.Pourquoi cette appellation ? C’est en avril 1944 qu’Antoine Pech, boucher carmausin de son état, fut nommé chef du maquis de Villelongue, qui prit donc son nom.Curieux d’en savoir plus? Cliquez ici pour un peu de lecture et venez visiter la chapelle ouverte par des bénévoles le dimanche après-midi de début juillet à mi-septembre.Pour les groupes, il est également possible d’organiser une visite sur rendez-vous tout au long de l’année.Une anecdote d’importance !Le 22 juillet 1944, un illustre visiteur en la personne du Colonel Berger (alias André Malraux). L’Inspecteur général des FFI rencontra ici les chefs des maquis Veny avec lesquels il déjeuna avant de repartir vers 15h à bord d’une traction qui tomba dans une embuscade à Gramat. Arrêté par la Gestapo, il fut interrogé et incarcéré à la prison Saint Michel de Toulouse.Nos petits conseilsPour profiter de l’atmosphère unique de ce lieu, accessible tout au long de l’année, nous vous recommandons de faire une pause pique-nique à côté des ruines du château médiéval qui surplombe la vallée.Poursuivez votre route sur le circuit voiture qui passe au pied du site : Les panoramas du Ségala !